« … Et de ciel dans le haut… »

Monochromes ciel

Ce projet, pensé in situ, pour le jardin de l’hôtel Paul, oriente sa lecture du lieu vers le mur qui ferme le jardin coté sud. Massif, minéral et marqué par l’histoire architecturale du lieu, il a suggéré une envie d’ouverture.
Le visiteur est guidé vers un point de vue matérialisé par trois chaises, d’où le spectacle du mur s’ouvrant sur le ciel s’offre au regard. Percements, fenêtres ouvertes sur les humeurs changeantes de l’atmosphère, le sous-titre monochromes-ciel projette également le regardeur dans le domaine pictural, comme face à un accrochage de châssis cherchant à révéler, instant après instant, les nuances subtiles que nous offre un ciel, qui alors nous fait face.
Cet accrochage s’étend par de petits formats au monument Joseph Sec.
(Installation in situ, composée de 5 miroirs, ensemble 440 x 200 cm dans le jardin de l’hôtel Paul et de huit miroirs 10 x 18 cm au monument Joseph Sec).
Une proposition menée sur invitation de Rindala Elkhoury pour Arts Vivants Aix et un commissariat de Mathieu Grizard, pour la #1 biennale d’art et de culture d’Aix-en-Provence 2022, Une 5 e Saison.
à voir du 26 mars au 16 avril 2022 (consulter la programmation)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s