« … Et de ciel dans le haut… »

Monochromes ciel

Ce projet, pensé in situ, pour le jardin de l’hôtel Paul, oriente sa lecture du lieu vers le mur qui ferme le jardin coté sud. Massif, minéral et marqué par l’histoire architecturale du lieu, il a suggéré une envie d’ouverture.
Le visiteur est guidé vers un point de vue matérialisé par trois chaises, d’où le spectacle du mur s’ouvrant sur le ciel s’offre au regard. Percements, fenêtres ouvertes sur les humeurs changeantes de l’atmosphère, le sous-titre monochromes-ciel projette également le regardeur dans le domaine pictural, comme face à un accrochage de châssis cherchant à révéler, instant après instant, les nuances subtiles que nous offre un ciel, qui alors nous fait face.
Cet accrochage s’étend par de petits formats au monument Joseph Sec.
(Installation in situ, composée de 5 miroirs, ensemble 440 x 200 cm dans le jardin de l’hôtel Paul et de huit miroirs 10 x 18 cm au monument Joseph Sec).
Une proposition menée sur invitation de Rindala Elkhoury pour Arts Vivants Aix et un commissariat de Mathieu Grizard, pour la #1 biennale d’art et de culture d’Aix-en-Provence 2022, Une 5 e Saison.
à voir du 26 mars au 16 avril 2022 (consulter la programmation)

 » …et de ciel dans le haut… « 

Monochromes Ciel

Une installation à voir dans le cadre de LA BIENNALE D’AIX-EN-PROVENCE,
Une 5ème Saison – Biennale d’Art et de Culture Aix-en-Provence 2022#1
Projet en cours de réalisation pour le jardin de l’hôtel Paul by Viktor, à Aix en Provence,
sur une proposition de Rindala Elkhoury pour Arts Vivants Aix,
et un commissariat de Mathieu Grizard.

Reflets dans un œil d’or

Reflets dans un œil d’or explore la vibration des couleurs dans un espace balayé par la lumière et le mouvement des sculptures mobiles d’Etienne Rey. Les œuvres de Jean-Marc Lefèvre font émerger une surface chromatique qui vient répondre aux toiles d’Anne-Marie Renan. L’œil du visiteur est ainsi au cœur de la recherche du mouvement dans la couleur.
Du 3 juillet au 31 juillet 2021
Du mardi au samedi
10h-13h – 15h-19h
Atelier Anne-Marie Renan
13 rue des Bouteilles
13100 Aix-en-Provence

Une sélection de travaux graphiques de la série Traits

N’ayons pas peur du Noir

  • horizons jean-marc lefevre
  • horizons jean-marc lefevre
  • horizons jean-marc lefevre
  • pactum salis jean-marc lefèvre
  • pactum salis jean-marc lefèvre
  • pactum salis jean-marc lefevre

N’ayons pas peur du Noir
A partir du Noir, autour du Noir, en allant vers, le partageant, se l’empruntant…
Pourquoi s’en méfier puisqu’il relie ?
Anne-Marie Renan y puise lumière et couleur, le faisant l’inspirateur de son geste.
Etienne Rey orchestre ses condensations et y appose ses transparences.
Jean-marc Lefèvre le parcourt, l’épuise et le transperce pour y filer ses horizons
Et à son invitation, le dialogue s’engage et les connexions se nouent.

Sur une proposition d’Arts Vivants Aix, Rindala Elkhoury met en scène cette rencontre autour d’un Noir, accueillant et nourrissant l’échange, au cœur de l’atelier Anne-Marie Renan du 20 mai au 12 juin 2021, dans le cadre du printemps de l’art contemporain, festival P-A-C

Pactum Salis

  • jean-marc lefevre
  • pactum salis jean-marc lefevre
  • pactum salis jean-marc lefevre
  • pactum salis jean-marc lefevre

Les monades sont présentes dans mon travail depuis quelques années et sont intervenues dans divers projets et expositions. Elles participent, liées aux espaces qui les accueillent, à la création d’expériences esthétiques développées sur le principe d’un art de la rencontre, tel que peut le définir Lee Ufan.

Pour Pactum Salis, je souhaite proposer et assister une rencontre entre les monades et le sel.

Le sel est un corps dont la force évocatrice à travers l’histoire, les mythes, les religions, les traditions… revêt un caractère profond et universel. Par ailleurs, son rôle biologique vital et sa chimie, à la fois simple et parfaite dans son agencement moléculaire en font un matériau extrêmement riche et directement connecté à la nature et aux éléments.

Notre territoire est lié à la mer et la Camargue en est un point singulier et ambigu, une zone de porosité où terre et mer se mêlent et où le sel marin se cristallise par le soleil et le vent. J’aimerais en faire un point d’ancrage de ce projet.

Je cherche avec ce nouvel axe de travail à nouer la rencontre de cette nature, de ses forces – ce feu délivré des eaux – avec les monades.

Ces premières images sont le fruit de mes recherches actuelles sur la mise au point de procédés de cristallisation sur les monades.

N’ayons pas peur du Noir

N’ayons pas peur du Noir
A partir du Noir, autour du Noir, en allant vers, le partageant, se l’empruntant…
Pourquoi s’en méfier puisqu’il relie ?
Anne-Marie Renan y puise lumière et couleur, le faisant l’inspirateur de son geste.
Etienne Rey orchestre ses condensations et y appose ses transparences.
Jean-marc Lefèvre le parcourt, l’épuise et le transperce pour y filer ses horizons
Et à son invitation, le dialogue s’engage et les connexions se nouent.

Sur une proposition d’Arts Vivants Aix, Rindala Elkhoury met en scène cette rencontre autour d’un Noir, accueillant et nourrissant l’échange, au cœur de l’atelier Anne-Marie Renan du 20 mai au 12 juin 2021, dans le cadre du printemps de l’art contemporain, festival PAC

Horizons, 2021 suite

à mi chemin d’Horizons…

jean-marc lefevre horizons 2021


L’OISEAU QUI S’EFFACE

Celui-là, c’est dans le jour qu’il apparaît, dans
le jour le plus blanc. Oiseau
Il bat de l’aile, il s’envole. Il bat de l’aile, il
s’efface.
Il bat de l’aile, il réapparaît.
Il se pose. Et puis il n’est plus. D’un battement
il s’est effacé dans l’espace blanc.
Tel est mon oiseau familier, l’oiseau qui vient
peupler le ciel de ma petite cour. Peupler? On
voit comment…
Mais je demeure sur place, contemplant,
fasciné par son apparition, fasciné par
sa disparition.

Henri Michaux,
La Vie dans les plis, II Apparitions, nrf

du 20 mai au 5 juin 2021.
Exposition de groupe: N’ayons pas peur du noir.
A l’invitation d’Arts Vivants Aix, une curation proposée par Rindala Elkhoury met en dialogue le travail d’Anne-Marie RenanEtienne Rey et Jean-Marc Lefèvre.

Horizons


20 mai – 12 juin 2021.
Exposition de groupe: N’ayons pas peur du noir.
A l’invitation d’Arts Vivants Aix, une curation proposée par Rindala Elkhoury met en dialogue le travail d’Anne-Marie Renan, Etienne Rey et Jean-Marc Lefèvre.

Pour ce projet, je formule une proposition entre travail graphique et installation ; un dessin, d’une trentaine de mètres de long sur 36cm de hauteur, pose une bande horizontale dans l’espace de la salle voûtée de l’atelier Renan.
Ce travail s’inscrit dans la série Trait(s), et se développe ici en noir et blanc.
La répétition du geste de tracé, identique et toujours différent remplit l’espace, épuise l’outil jusqu’à son asséchement, enregistre le temps qui passe…

Un premier format de 48x36cm… il en faudra une soixantaine…

Ce travail entre en dialogue avec un mobile d’Etienne Rey, en verre dichroïque, qui filtre, colore et reflète l’espace et le dessin, dans son mouvement de rotation sur le même plan horizontal.

Jean-Marc Lefevre


du 20 mai au 12 juin 2021, à l’Atelier Renan, Place André Antonini, 13 rues des bouteilles, 13100 Aix-en-Provence.